Premiers résultats de l’Atlas

Le Muscardin : l’enquête progresse !

Après plusieurs jours de prospection sur les communes de Saint-Ours-les-Roches, Pulvérières et Charbonnières-les-Varennes, déjà de nombreux indices de présence du petit mammifère ont été trouvés.

Au total, ce sont 2 nouveaux sites connus sur Saint-Ours :

  • L’un dans les cheires de côme où l’espèce était déjà connue en bordure de la forêt. Une noisette mangée de manière caractéristique (lire : « Sur les traces du Muscardin ») par le muscardin a été trouvée au coeur des cheires et pourrait indiquer que le secteur est bien occupé par le muscardin.
  • Au pied de la forêt du Puy de Louchardière, juste au dessus de Beauregard où 2 noisettes ont été trouvées, indiquant une occupation du secteur par plusieurs individus.

Pour la commune de Pulvérières, un nouveau site a été découvert, juste en dessous du hameau de Chazelles. Les nombreuses haies de noisetiers dans ce secteur abriterait donc une petite population de muscardins.

Enfin, pour la commune de Charbonnières-les-Varennes, ce n’est ni 1, ni 2 nouveaux secteurs où le muscardin a été détecté, mais bien 3 !

  • Tout d’abord au nord de Paugnat, secteur riche en haies favorables au muscardin où un individu a été détecté grâce à une noisette rongée.
  • Également autour du hameau du Bouy où deux individus ont pu être détectés.
  • Enfin, ce sont encore deux nouveaux muscardin qui on été trouvés grâce à leurs noisettes autour du hameau de Facemeunier, à l’ouest de la commune. Le muscardin occupe donc même les pentes des gorges de l’ambène !

Ces résultats encourageants laissent à penser que le muscardin est bien présent dans les trois communes de l’impluvium de Volvic. Il reste cependant à confirmer sa présence dans de nombreux secteurs aujourd’hui non-prospectés.