Thèmes des Sciences Participatives


Le volet de Sciences Participatives est l’un des deux poumons de l’Atlas de la Biodiversité de l’Impluvium de Volvic. Il a pour but de collecter des données naturalistes pour améliorer et faire la découvrir la biodiversité aux habitants, élus, vacanciers, enseignants et élèves, en proposant des sujets et approches variés. C’est au travers de trois enquêtes participatives que sera animé ce volet de l’Atlas :

  • A la recherche du Muscardin
  • Hirondelles de nos villages
  • Photos de nature

Les observations des citoyens sont essentielles à la connaissance scientifique car elles permettent d’obtenir de nombreuses données, que les chercheurs ne peuvent pas obtenir seuls. Que vous soyez débutant, naturaliste amateur ou confirmé, participez ! Les données collectées seront vérifiées, puis valorisées, et alimenteront des bases de données locales et nationales.

A la recherche du Muscardin

L’enquête « A la Recherche du Muscardin » vise à améliorer les connaissances de la répartition du Muscardin, un petit mammifère de nos campagnes. Assez bien répartit en Auvergne il n’en demeure pas moins méconnu. Sur les communes de l’Impluvium de Volvic, il existe déjà des données sur sa répartition, mais de vastes territoires restent à explorer pour y déterminer la présence de l’espèce. C’est l’occasion pour tous d’apprendre à détecter la présence du Muscardin, un petit animal mystérieux et passionnant.

Hirondelles de nos villages

L’enquête « Hirondelles de nos villages » est une invitation à la découverte d’une des richesses écologiques de notre bâti. L’objectif est de rechercher les nids d’hirondelles au sein de nos villages, hameaux ou maisons isolées afin d’évaluer la quantité d’hirondelles rustiques et d’hirondelles de fenêtres qui nichent sur Charbonnières-les-Varennes, Pulvérières et Saint-Ours-les-Roches.

Photos de nature

L’enquête « Photos de Nature » propose une autre approche de la biodiversité de l’Impluvium de Volvic. Elle a pour but d’offrir l’occasion de développer notre vision de la nature autrement que par la simple observation visuelle, en cherchant également à l’immortaliser.  Au cours de cette enquête, chacun pourra ainsi s’essayer à montrer et à partager une part de la biodiversité avec les autres grâce à la photographie.